NOS
EXCLUSIVITÉS
françaises

Agnès Bihi
CONTACT
Éditions Raoul Breton -
editions@raoulbreton.com

Agnès Bihi

Auteur Interprète à part dans la nouvelle scène française elle n’en finit pas de sillonner la France pour chanter ses chansons, ses amours et ses colères. Aux côtés d’Anne Sylvestre, Yves Jamait ou Charles Aznavour avec qui elle a notamment collaboré elle a rencontré un succès grandissant et continue d’étonner par sa plume belle et rebelle. Femme de son époque et à fleur de peau, Agnès Bihl est avant tout une grande humaniste qui continue de s’émouvoir et qui sait dépeindre une société dont les travers l’indignent autant que les espoirs la soulèvent.

Reconnue comme une des belles plumes de la nouvelle scène française dès ses débuts en 1998, c’est avec l’album Merci maman merci papa produit par Gérard Davoust (notamment découvreur de Renaud et Lynda Lemay) qu’elle se fait connaître du grand public en 2005.

Invitée par Charles Aznavour, elle l’accompagne durant sa tournée pour faire sa première partie entre octobre et décembre 2007. L’événement est marquant, car il n’avait pas pris de première partie depuis plus de 30 ans. Elle n’hésite pas à y interpréter des chansons très dures comme Touche pas à mon corps sur l’inceste qui bouleverse le public qui la découvre sur ces concerts.

En 2009, elle rencontre Dorothée Daniel, pianiste compositrice, et Didier Grebot (metteur en scène et producteur d’Yves Jamait) avec qui elle enregistre son 4e album Rêve Général(e). Plus optimiste, elle dit elle-même que « C’était un challenge : je sais écrire des choses dures, je sais faire mal, mais est-ce que je peux écrire sur le bonheur d’exister ? ». Grand Corps Malade, Alexis HK et Didier Lockwood participent à ce disque qui l’impose définitivement parmi les figures marquantes de la chanson d’aujourd’hui.

Son engagement moderne et son discours simplement et profondément humaniste lui valent de participer à des événements militants majeurs comme la Fête de l’Humanité ou le concert Rock Sans Papier à Bercy en septembre 2010. Elle travaille également au  tome II de la bande dessinée En chemin elle rencontre… copubliée par des Ronds dans l’O et Amnesty International, dans laquelle sa chanson Touche pas à mon corps est mise en dessins. Le 2 avril 2011, elle signe le « nouveau manifeste des féministes » paru dans Libération, 40 ans après l’appel des «343», afin de souligner les inégalités d’aujourd’hui. Elle poursuit ses engagements auprès d’Amnesty International en offrant un texte pour le Marathon des Signatures, s’investit également dans le comité de campagne du Front de Gauche et participe au concert de soutien de la Ligue des Droits de l’homme le 10 décembre 2011.

En 2012, elle se fait le plaisir de la création d’un spectacle commun avec Anne Sylvestre (Carré de dames, mélange des répertoires des deux artistes orchestré pour deux pianos par Dorothée Daniel et Nathalie Miravette) qui est présenté en avant-première le 15 mai lors du festival Alors…Chante! De Montauban. La même année elle sort son premier livre-CD pour enfants : L’Inspecteur Cats chez Actes Sud Junior.

Toujours aussi exigeante dans l’écriture des textes de son nouvel album 36 heures de la vie d’une femme (parce que 24 c’est pas assez) », Agnès Bihl nous offre parmi les plus belles chansons de sa carrière notamment La sieste crapuleuse, Insomnie ou La plus belle c’est ma mère. Elle passe aussi pour la première fois la barrière vers l’édition littéraire pour offrir le prolongement de cet album sous forme d’un recueil de nouvelles surprenant qui enrichit formidablement l’écoute de son disque. Lectrice boulimique, Elle se nourrit aussi bien de Romain Gary que de Laurent Binet, de Simone de Beauvoir ou de Fred Vargas que de Denis Lehan ou Joyce Carols Aotes et se permet donc dans ses pages de revisiter tous les univers littéraires qu’elle côtoie, quel qu’en soit le genre. D’une scène de comptoir aux pérégrinations d’un médecin serial killer, d’une manifestation hilarante à l’émotion d’une grossesse en forme de déclaration d’amour maternelle, Agnès Bihl explore les facettes de nos contemporain(e)s avec un style aussi rythmé qu’une de ses chansons dont l’air entêtant se fait littérature captivante et émouvante.

En mars 2015, Agnès Bihl sort son premier roman intulée « La vie rêvée des autres » aux Editions Don Quichotte.

CONTACT
Éditions Raoul Breton -
editions@raoulbreton.com